Si comme moi vous avez installé Tomcat sur la première version du Raspberry Pi, vous avez du remarquer qu’il était assez lent à démarrer. J’ai pu constater un démarrage de quasiment 9 minutes sans compter l’application que j’ai déployé…

En regardant les logs de démarrage, Tomcat m’indique que des librairies ne contenant pas de TLD ont été scannées :

« At least one JAR was scanned for TLDs yet contained no TLDs. Enable debug logging for this logger for a complete list of JARs that were scanned but no TLDs were found in them. Skipping unneeded JARs during scanning can improve startup time and JSP compilation time. »

Pour augmenter le niveau de log, il suffit de modifier le fichier logging.properties qui se trouve dans « /etc/tomcat8/ » et y ajouter ou décommenter cette ligne :

org.apache.jasper.servlet.TldScanner.level = FINE

Redémarrer alors Tomcat :

sudo service tomcat8 restart

Et cette fois ci, vous devriez avoir dans les logs, la liste des jars à ignorer. Ces fichiers sont à ajouter au fichier catalina.properties dans la propriété:

tomcat.util.scan.StandardJarScanFilter.jarsToSkip

Il est peut être plus efficace de se faire un petit script pour générer la liste de ces jars à partir du fichier de log.

Redémarrer Tomcat à nouveau et vous pourrez constater qu’il est beaucoup plus rapide à démarrer.

Au final, je suis donc passé de 9 minutes de démarrage à seulement 1min30… 🙂

Il arrive parfois qu’on ai besoin de créer un disque virtuel à partir d’un répertoire local. Pour faire cela, il existe la commande subst.

Pour créer un disque virtuel :

subst x: C:\Chemin_vers_mon_dossier_local

Pour supprimer ce disque virtuel :

subst x: /D

Et si vous préférez avoir une interface graphique, il existe un petit utilitaire qui permet de faire la même chose :

http://www.ntwind.com/software/utilities/visual-subst.html

 

Après avoir installé Tomcat via apt-get, la version du JDK utilisée n’est pas forcément celle dont on a besoin.

Dans mon cas, j’ai installé Tomcat 8 qui utilise par défaut la version 7 de Java, alors que les applications sur lesquelles je travaille sont compilées avec Java 8.

Pour remédier à ce problème, il suffit d’éditer le fichier tomcat8 (ou tomcat7 selon la version installée) qui se trouve dans le répertoire /etc/default/ et modifier la propriété JAVA_HOME.

Cela donne :

JAVA_HOME=/usr/lib/jvm/java-8-openjdk-armhf

Redémarrer alors tomcat :

sudo service tomcat8 restart

Dans l’administration de Tomcat, sur la page d’état du serveur, vous devriez maintenant avoir la bonne version de Java :

jvm_tomcat

Gitlist est un viewer de repository git. Il est très simple à installer, une simple décompression dans le dossier www de votre serveur Apache puis la modification du fichier de configuration et le tour est joué. Il y a un tas de tuto en ligne qui pourront vous expliquer comment modifier le fichier de configuration.

Seulement si votre repository git ne se trouve pas dans un dossier où Apache n’a pas les droits en lecture, alors cela ne suffira pas…

L’erreur qui apparaît quand on accède à Gitlist est :

Please, edit the config file and provide your repositories directory

Dans le fichier d’erreur Apache, on peut tomber sur cette erreur :

… failed to open stream: Permission denied in…

La solution pour un Nas Synology est de donner les droits au groupe « http » via l’interface DSM. Allez dans Panneau de configuration, puis dossiers partagés et sélectionnez le répertoire où est stocké vos repositories git.

Cliquez sur modifier et dans l’onglet permissions sélectionnez les « groupes locaux » et donnez au moins l’accès en lecture seul au groupe « http ».

dsm_permissions http

Validez et cette fois, gitlist devrait fonctionner sans problème! 🙂

 

France 5 a diffusé début Octobre un petit reportage sur les jeux vidéo et je vous le recommande! 😉

Lancé en 1983 par la firme japonaise Nintendo, le jeu vidéo «Mario Bros», mettant en scène les aventures d’un plombier, s’est vendu à plus de 200 millions d’exemplaires à travers le monde sous de nombreuses déclinaisons. Longtemps le jeu vidéo n’a touché que le public adolescent. Depuis quelques années, il est devenu un loisir de masse. Chaque année, des milliers de jeux sont lancés pour tous les âges et pour tous les goûts, sur les consoles, les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones. Le jeu vidéo se classe comme l’industrie culturelle numéro un, devant le cinéma. Cette ascension réalisée en quarante à peine a permis le développement d’un secteur économique entier avec des multinationales, des start-up et de nouveaux métiers.

Les lumières d’un NAS peuvent être embêtantes le soir, donc voici comment les éteindre avec des tâches programmées sur un NAS Synology.
Une fois sur l’interface, il suffit d’aller dans le peanneau de configuration, puis « Planificateur de tâches ».

Panneau de configuration du Synology

Panneau de configuration du Synology

Cliquer sur « Créer » puis « Script défini par l’utilisateur ».

Créer une tâche

Créer une tâche

Il suffit de lui donner un nom et la ligne de commande à exécuter, pour notre cas :
echo 67B > /dev/ttyS1
Qui permet donc d’éteindre les LED Power, Status et USB Copy.
Dans l’onglet « Programmer », il faut définir le moment à laquelle cette tâche va être exécuté.

Programmer une tâche

Programmer une tâche

Pour les rallumer voici la ligne de commande :
echo 58A > /dev/ttyS1

Vous pouvez donc créer une nouvelle tâche qui va les rallumer plus tard dans la journée.


 
Minecraft : The Story of Mojang, est un documentaire financé grâce à Kickstarter et qui montre l’équipe autour du très célèbre jeu : Minecraft.

Je viens de le voir hier soir et je l’ai trouvé hyper intéressant, je vous le conseille donc vivement.

On le retrouve gratuitement et légalement sur Youtube, malheureusement pour les anglophobes, il n’y a pas de sous titres français (uniquement des sous titres anglais).

Cela faisait longtemps que je n’avais pas regardé un nouvel anime et je suis tombé par hasard sur « L’Attaque des titans ». D’après les images que j’avais vu, je le trouvais assez bien fait graphiquement, je cherchais un anime plutôt orienté action pour passer le temps et en fait, c’est beaucoup plus que ça.
J’ai vu les 10 premiers épisodes et il n’y a pas à dire, c’est un très bon anime.

Voilà un petit résumé wikipédia :
Prologue
Il y a environ cent ans, les géants ont presque entièrement exterminé l’humanité, l’obligeant à retourner à une technologie du Moyen Âge. Les géants qui mesurent en général plusieurs mètres de haut, ne semblent pas avoir une quelconque trace d’intelligence et mangent des humains pour leur plaisir et non pour se nourrir. Le peu d’humains ayant résisté au massacre l’ont fait en se retranchant dans un territoire entouré de plusieurs murs si hauts que même le plus grands des géants ne peut pas voir par dessus. La population restante étant d’un peu plus d’un million d’habitants.

Synopsis
Au moment où l’histoire se passe, les humains n’ont pas aperçu de géants aux abords de la ville depuis plus de cent ans. Eren, le héros de ce manga, et sa sœur adoptive Mikasa vont pourtant être témoin de la mort de leur mère lorsque qu’un géant encore plus grand que les précédents apparaît pour détruire le mur. Les géants déferlent donc sur la ville et font un carnage. C’est alors qu’Eren décide de prendre sa revanche et de tuer tous les titans en entrant dans l’escouade d’exploration qui n’est autre que la section d’élite des soldats de l’humanité.

J’ai tout récemment reçu mon Nexus 4! Enfin!!!! Et donc, je me suis remis à la chasse aux applications! 😀
Je ne suis pas du genre à jouer sur mon smartphone, les jeux rapide du style Angry Birds ne me passionnent pas vraiment… Par contre, les anciens jeux GBA, NES, etc…. Why not! 😀
Habituellement, avec les émulateurs, il faut un peu se prendre la tête à chercher les noyaux et on a un émulateur par console mais grâce à RetroArch, il vous faut uniquement les roms et ça fonctionne! 😉

De plus, Il reconnait de nombreuses manettes, ce qui est plus pratique pour jouer, surtout pour la PS1.

RetroArch est disponible sur le playstore